Les assurances de rigueur pour devenir un agent immobilier

Le marché de l’immobilier est encore l’un des rares à ne pas souffrir de la crise de l’emploi en France. Il faut dire que le taux est particulièrement propice à ce genre d’investissement actuellement. Si bien que la plupart des particuliers sont à la recherche de leur bien idéal. Et quoi de mieux pour y parvenir que de faire appel à un agent immobilier. Mais pour prétendre à occuper ce genre d’emploi, que ce soit en tant que salarié dans une agence ou indépendant, vous devez remplir quelques conditions, dont notamment la signature d’une ou de plusieurs assurances. Les voici.

La RC pro : obligatoire pour tous

N’importe quel agent immobilier doit avoir une assurance RC pro. C’est une obligation, sans laquelle obtenir une carte professionnelle n’est pas possible. Forte heureusement, cette prestation est disponible auprès de n’importe quelle entreprise d’assurance. Il vous suffit de comparer les offres pour être sûr de profiter du meilleur rapport qualité-prix.

Pour infirmation, la RC pro est une garantie qui couvre une large panoplie d’accident qui peut survenir pendant l’exercice de vos fonctions. On parle notamment des vices en tout genre dans les démarches, mais aussi de tous les sévices que vous pourriez subir. En outre, l’assurance vous proposera également un accompagnement juridique, dans les négociations à l’amiable ou durant les procédures pénales et civiles, si besoin est.

La garantie financière agent : pour les gestionnaires de patrimoine uniquement

Mais si vous souhaitez devenir bien plus qu’un simple intermédiaire dans les contrats de vente et de location immobilière, vous aurez besoin de bien plus que d’une RC pro. Ce n’est qu’en disposant d’une garantie financière agent que vous aurez la possibilité de prétendre à un titre de gestionnaire de patrimoine. Ce genre de mandataire agit pour le compte de leur client, généralement dans l’administration d’un bien en location. L’assurance vise à une garantie contre les pertes éventuelles de revenus et des fonds d’investissement des particuliers. En cas d’incident qui pourrait entrainer l’incapacité de remboursement du gestionnaire, ce sera à l’assurance de restituer les fonds des clients.

No Comments

    Laisser un commentaire