La visite virtuelle immobilière : une nouvelle tendance

Le monde virtuel ne cesse de nous étonner davantage tous les jours. Outre les différentes prestations que l’on peut déjà avoir sur le Net, voilà qu’aujourd’hui, les futurs investisseurs peuvent aussi prétendre à une visite virtuelle immobilière. Voici l’essentiel à savoir sur ce sujet.

 

Une visite en vidéo

La visite virtuelle est à la prérogative des agents immobiliers. Ils peuvent désormais acheter une caméra à même de prendre des images à 360 ° de leur bien et tourner une vidéo en HD à porter sur leur plateforme. Cette approche présente de multiples avantages. Celui qui nous vient en premier consiste à avoir une meilleure relation avec les acheteurs potentiels. Mais la visite virtuelle est aussi un moyen afin d’optimiser la visibilité sur la toile. Depuis peu, en effet, Google prend plus en compte les sites qui sont très étoffés que ceux qui ont une campagne de netlinking à outrance.

Plus de facilité pour les clients

À travers les images que les agents tournent et postent, les clients ont plus de facilité de faire le tri entre les différents biens disponibles. L’avantage c’est que vous n’aurez pas à payer pour faire une visite en 3D. Et pourtant, les images sont claires et permettent d’évaluer la superficie disponible ainsi que la qualité des biens.
Mais attention, elle ne remplace pas pour autant une véritable visite. Malgré que les images reflètent la réalité, par souci de transparence, il n’y a pas que le visuel qui compte dans le choix d’une propriété. Il importe également de s’y sentir à l’aise. Et encore aujourd’hui, il n’existe aucune autre solution que de se déplacer pour s’en assurer. La visite virtuelle ne permet que de limiter les biens à visiter en vue d’économiser un minimum dans les transactions.

Un service qui a le vent en poupe

Plusieurs agences immobilières, dans les différentes zones de France, utilisent et proposent déjà une visite virtuelle sur leur page. De quoi vous laisser l’embarras du choix en termes de prestataire immobilier. Prenez notamment en compte les frais de commissions et la réputation pour faire votre choix.

No Comments

    Laisser un commentaire