Des architectes imaginant les villes du futur

Des études montrent qu’en 2050, 70% de la population mondiale vivra en ville. Cette urbanisation massive ne sera pas sans conséquence. D’un côté, comment assurer l’alimentation de cette population puisqu’il reste très peu de gens à cultiver les champs et à élever les bétailles à la campagne ? De l’autre côté, comment réduire la pollution atmosphérique et l’impact énergétique causées par ces mégapoles ? Les architectes y travaillent en ce moment.

Des projets innovants pour 2050

Actuellement, de nombreux projets voient le jour, pensés par des architectes et des urbanistes, dont l’architecte belge Vincent Callebaut. Ce sont des projets spectaculaires exposés en ce moment au Futuroscope. Ecologiques et innovantes à la fois, ces projets illustrent ce que sera la ville de demain. Les travaux de Vincent Callebaut, qu’ils soient encore en phase d’étude ou en construction à travers le monde sont exposés de façon très détaillée et illustrée depuis mi-juin. 19 projets sont sélectionnés et présentés sous 57 illustrations géantes. Citons entre autres une ferme verticale, un village flottant et un tour dépolluante. Verront-ils vraiment le jour d’ici 2050 ?

En quoi consistent réellement ces projets ?

La population migre de plus en plus en ville, un phénomène qu’on ne peut pas éviter ou changer. Les urbanistes et architectes pensent que le mieux est de mettre en place des solutions innovantes pour atténuer ou même supprimer les impacts négatifs de cet exode rural sur la vie de la population elle-même et sur l’environnement. Il faut donc penser à des constructions intelligentes pour créer des villes écologiques à travers le monde. Plusieurs objectifs sont en vue. Il faut des infrastructures permettant de continuer à cultiver et à élever même en ville pour assurer l’alimentation de la population. Il faut des infrastructures permettant de conserver l’environnement en réduisant la pollution. Cette exposition intitulée « Villes 2050 » au parc du Futuroscope continuera jusqu’à fin 2018.

No Comments

    Laisser un commentaire