Acheter une maison ancienne : conseils

Se démarquant pour leur architecture atypique et leur emplacement en plein centre-ville, les maisons anciennes attirent l’attention de bons nombres d’acquéreurs. Cependant, il y a quelques précautions à prendre dans l’achat d’une maison ancienne.

Les pièges les plus courants dans l’achat de maison ancienne

humidité au sein d’une maisonLes maisons anciennes sont certainement rares. Mais, il faut faire attention à ne pas tomber les pièges lors de l’acquisition immobilière. Dans la plupart des cas, les propriétaires dissimulent les défauts comme les fissures à travers une vigne.

De nombreuses astuces sont possibles pour cacher les anomalies comme les taches brunâtres sur les murs et les signes d’humidité au sein d’une maison.

Mais le piège le plus redoutable qui peut créer des soucis pour l’acquéreur, c’est celui qu’il se créé lui-même. Il arrive parfois que l’acquéreur soit trop enthousiaste qu’il se lance dans une démarche irrationnelle et exagérée. Le plus fréquent est le fait de montrer aux vendeurs cet enthousiasme et cela peut finir par mettre l’acquéreur en danger. De cette manière, il est plus facile pour le vendeur d’amadouer l’acheteur et de camoufler certains défauts de la maison.

Les précautions à prendre pour éviter les pièges

maison ancienneAvant d’acheter une maison ancienne, il est fort recommandé d’évaluer l’état de la maison en question. Ce qui implique bien évidemment l’intervention d’un expert, car certains défauts sont vraiment insoupçonnables.

Il est également conseillé de faire appel à un organisme spécialisé dans l’évaluation de l’état de la charpente, des murs, des planchers et des plafonds. Ce qui permet de déterminer la structure de la maison et sa viabilité ainsi que d’avoir une idée du coût des travaux nécessaires.

L’idéal pour acquérir sa maison ancienne en toute sécurité est de se faire accompagner par un expert-conseil avant une quelconque démarche d’engagement pour l’achat du bien immobilier.

No Comments

    Laisser un commentaire